Qu'est ce qu'un réseau coopératif ?

Auteur de la fiche Outils Réseaux
En introduction Définition :

- Un ensemble d’acteurs  indépendants les uns des autres # Des acteurs appartenant à une seule organisation
  • Une appartenance fondée sur des compétences, valeurs ou objectifs communs # Une appartenance fondée sur des liens juridiques
  • Des relations de coopération libres et volontaires. # Des relations de travail contraintes ou de collaborations prescrites
  • Des contributions réciproques, une valeur ajoutée collective # L’exercice d’une fonction selon une fiche de poste
  • Des relations alternant distanciel et présenciel # Une communauté de lieu et de temps
bf_imagefonctionnementreseau.gif
Présentation du concept abordé  Un réseau coopératif : Ce que c’est…Ce que ça n’est pas… 

 - Un ensemble d’acteurs  indépendants les uns des autres # Des acteurs appartenant à une seule organisation
 - Une appartenance fondée sur des compétences, valeurs ou objectifs communs # Une appartenance fondée sur des liens juridiques
 - Des relations de coopération libres et volontaires. # Des relations de travail contraintes ou de collaborations prescrites
 - Des contributions réciproques, une valeur ajoutée collective # L’exercice d’une fonction selon une fiche de poste
 - Des relations alternant distanciel et présenciel # Une communauté de lieu et de temps

Définitions proposées par Bruno Vincenti
Résumé, traits caractéristiques Le Réseau, frontière entre l’ordre et le chaos

  • Systèmes ordonnés : administrations, grandes entreprises…
-> Systèmes finalisés, mais lourds et souvent peu dynamiques

  • Systèmes chaotiques : ultra libéralisme, chaos politique…
-> Systèmes très actifs, non maîtrisables, fondés sur l’individualisme

  • Système en réseau : communautés de pratiques
-> Systèmes finalisés, mais dynamiques et maîtrisables, fondés sur une éthique collective

Liens forts et liens faibles

  • Liens forts: l’affect entre les individus est prépondérant et la transmission d’information vers l’extérieur est faible => réseaux intégraux ou fermés

  • Liens faibles : les frontières du réseau sont peu marquées et chaque individu ne se sent pas tenu par un pacte exclusif (appartenance à plusieurs réseaux) => quasi-réseaux ouverts sur l’extérieur

Les réseaux ouverts sont caractérisés par :
 - La liberté d’engagement des individus
 - Une organisation souple et des moyens de communications efficaces
 - Le plaisir de partager et la valorisation du travail effectué (reconnaissance)

Groupe, communauté, réseau ?

Un groupe est structuré en fonction d'un objectif particulier :

  • Produire des choses pour le reste du monde 
--> Groupe de travail, tourné vers l'environnement extérieur

  • Assurer une identité au groupe
--> Communauté, tourné vers le groupe en tant que tel

  • Faciliter les relations entre les membres
--> Réseau, tourné vers les membres du groupe

Décomposition proposée par Jean-Michel Cornu et le groupe Intelligence Collective de la FING

En résumé, un réseau coopératif c'est :

 - Des personnes physiques, des organismes, des projets,...
 - partageant  un même domaine d’intérêt, de compétences, de valeurs, sur un même territoire...
 - et développant, ou susceptibles de développer entre eux, des relations de coopération de nature diverse.

 - Les réseaux coopératifs sont une réponse particulière à une problématique économique, sociale ou territoriale pré-existante
 - Ils n’émergent, ne se constituent et ne perdurent que sur un terrain favorable
 - Ce terrain peut-être fertilisé par un ensemble d’outils méthodologiques, technologiques et d’animation adaptés.

Définition proposée par Bruno Vincenti
Zoom sur Réseau et « intelligence collective »

 - Intelligence collective : capacité d’un groupe à atteindre dans l’action une performance de niveau supérieure (JM Penalva)
 - Permet de valoriser les potentialités de chacun au bénéfice de tous
 - Rôle fondamentale de la libre communication entre les acteurs
 - Notions d’auto-organisation, entre « ordre et chaos » (R. Lewin)

Nous sommes plus « intelligents » à travailler ensemble qu’individuellement

Pas de réseau sans communauté, pas de communauté sans « COMMUNS »

    - C’est à dire des biens collectivement partagés
    - S’applique mal aux biens « rivaux », non partageables

Quels sont les « communs » que partagent les réseaux virtuels :

    - Des connaissances et des savoirs
    - Des pratiques et des expériences
    - Des données et des informations
    - Du plaisir et des passions

Les licences libres : rendre COMMUNES les créations intellectuelles
Pour aller plus loin Accès au cours complet "Le fonctionnement en réseau" : http://outils-reseaux.org/ContenuReseau