Le Web 2.0

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
En introduction : Le web 2.0 est un terme inventé en 2004 par Dale Dougherty de la société O’Reilly Media et popularisé en 2005 par Tim O’Reilly. Dans un article intitulé Qu’est-ce que le web 2.0 ? , ce dernier redéfinit Internet non plus comme un simple média mais comme un support à l'intelligence collective. Véritable révolution qui place l’utilisateur au coeur du web et marque un retour aux fondamentaux pour certains, vaste escroquerie marketing pour d'autres, ce concept recouvre des sens et des réalités bien différents.

Pour les utilisateurs, il est synonyme d'outils plus participatifs, que l'on peut s'approprier. Pour les développeurs, de formats, de standards, de technologies qui permettent de relier les systèmes. Dans la vision marketing, il recouvre la notion de services au sein desquels les utilisateurs créent le contenu ainsi que de modèle économique où la gratuité est la règle.
bf_imageweb20.jpg
Mots clés :
Présentation du concept abordé :
Résumé, traits caractéristiques : Collaboration, interaction, échange et évolutions technologiques figurent parmi les maîtres mots du web 2.0.

1. La participation renforcée des internautes (blogs , wiki , tags,...)




  • Le web devient un média social, voire « citoyen » où tout le monde peut devenir auteur (WikiPedia ).
  • La production de contenus web est démocratisée grâce au développement de technologies : blogs, wikis, podcasts, photos et videos numériques, etc), à la généralisation du haut débit et à l’émergence d’une nouvelle génération d’internautes natifs du numérique.
2. Des frontières abolies 



Le web 2.0 fait disparaître les frontières : les sites et services ne sont plus des îlots informationnels séparés. Ils communiquent entre eux et autorisent de multiples re-combinaisons : 
  • entre applications (inter-opérabilité, combinaison d'applications...) : calendriers, cartes...
  • entre médias (ordinateur,téléphonie, lecteur audio,vidéo, Internet), avec l'avènement du Web comme canal principal
3.L’amélioration des interfaces



Les interfaces deviennent plus ergonomiques grâce à une simplification des actions : moins de clics (« glisser/déposer »), plus de confort (enregistrement automatique des modifications), cf netvibes.com .





4. La webisation des applications de bureau




Les applications traditionnelles désertent bureau local (desktop) pour rejoindre le bureau web (webtop). Expl : « Office live » de Microsoft
5. Un secteur instable




Les sites et services se réclamant du web 2.0 ne cessent d'augmenter. Les services sont gratuits ou accessibles à des coûts très réduit. La grande majorité des entreprises proposant des services 2.0 ont ainsi moins de 24 mois...
Zoom sur :
Dans le domaine de l'Education



Dans le champ de la veille documentaire


Serge Courrier - Quels usages... par Inist-Cnrs