Un total de 12 pages ont été trouvées avec le mot clé Produire et gérer du contenu.

Blogger

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : Blogger est une plateforme de blogs fournie par Google. 
bf_imageblogger.jpg
Site officiel : http://www.blogger.com
Famille d'outils : Blogs
Présentation :
Pré-requis :  - Avoir une bonne connaissance de l’interface Windows ou Macintosh.
 - Savoir utiliser un logiciel de traitement de textes. 
Prise en main :
Avantages :  - Simplicité d'utilisation pour de nombreuses applications :  insertion de photos,  mise en forme, ouverture de plusieurs blogs avec un même code d'accès, édition de texte etc.
 - Grande capacité de personnalisation de l'apparence de son blog.
Inconvénients :  - Nécessité de tout paramétrer soi-même.
Licence : Logiciel propriétaire
Utilisation : Facile
Installation : Facile

Drupal

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : Drupal est un système de gestion de contenu (CMS) modulaire : on peut ajouter de nombreux outils.
bf_imagedrupal.jpg
Site officiel : http://drupal.org
Famille d'outils : Gestionnaire de contenus (CMS)
Quelques applications :  - le site du réseau Ecole et Nature : http://reseauecoleetnature.org/
Prise en main : Installer Drupal 7 :

Pour aller plus loin :  Tester Drupal
Espace de testEspace d'administration
(login : admin ; mot de passe : mot2passe )


Documentation
- Fiche framasoft
 - site officiel et téléchargement
 - Documentation officielle
Avantages : De nombreux modules pour créer animer une communauté (formulaire, forums, newsletter, création de groupes...). Une relative souplesse. Possibilité de choisir une licence Créative commons pour les contenus. 
Inconvénients : Un peu complexe dans l'installation, la configuration et l'administration.
Licence : Licence libre
Utilisation : Il y a plus facile mais aussi plus compliqué
Installation : Facile

Etherpad

Auteur de la fiche : Frédéric Renier, Supagro Florac
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : Un Etherpad est un service en ligne qui permet de prendre des notes à plusieurs personnes simultanément. A une page de rédaction est associé un chat.
Etherpad est aussi un logiciel libre que l'on peut installer sur un serveur.
bf_imageetherpad.png
Site officiel : http://etherpad.org/
Famille d'outils : Communication synchrone
Présentation :
Un exemple d'utilisation en classe
Pré-requis : - connexion internet correcte
Quelques applications :
  • Prise de notes collaboratives dans une réunion. Les conséquences sur les rapports de domination dans un groupe sont importants, cet usage contribue à faire "bouger les lignes".
  • Prises de notes entre partenaires à distance en couplant le pad avec un outil de visioconférence. Cependant il n'est pas toujours aisé de partager son attention et son écran pour deux applications.
  • Suivi en direct de l'avancée d'une réunion, avec possibilité de poser des questions dans l'espace "chat".
Pour aller plus loin : Se créer un compte privé sur Framapad
En créant un compte sur Framapad.org, vous créez un espace de travail où vous
pouvez inviter des utilisateurs (dont l'accès est protégé par mot de passe), créer des pads internes au groupe ainsi formé, et avoir accès à des fonctionnalités
d'administration de vos pads : listage, archivage, téléchargement, suppression.
Un pad créé depuis un compte est donc être réservé, par défaut, aux seuls membres du compte (privé), mais il peut également être ouvert à tous comme les pads publics, ou encore protégé par un mot de passe spécifique.
Tutoriel sur l'intérêt et l'utilisation de pad privé
Avantages :
  • Le grand classique des premières expériences irréversibles de coopération
  • Très très simple d'utilisation, toute participation est directement visible par les autres, beaucoup de possibilités d'export, permet une co-rédaction en synchrone, "wysiwyg" (la mise en page se fait comme dans un traitement de textes classique).
  • Les notes prises sont plus complètes.
Inconvénients :
  • Créer un pad directement à partir de la barre d'adresse du navigateur peut constituer un obstacle méthodologique important.
  • Limité à 16 connections simultanées (information à vérifier)
  • Selon la qualité de la connexion internet l'expérience peut être totalement contre productive
Licence : Licence libre, Gratuit
Utilisation : Facile
Installation : Réservé aux Jedis de l'informatique

Evernote

Auteur de la fiche : Emilie Hullo, Outils Réseaux
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : Carnet de note virtuel, Evernote est un outil gratuit qui permet de mieux gérer son information au quotidien en centralisant en un seul et même lieu toutes ses données. 

L'inscription à ses services est gratuite. Il dispose également d'une version premium (donc payante) qui propose des applications avancées (1 Go par mois de téléchargement vers votre espace, accès au support technique, meilleure sécurité).
bf_imageevernote.jpg
Site officiel : https://www.evernote.com/
Famille d'outils : Bureautique en ligne
Présentation :
Pré-requis : Navigation sur Internet.
Quelques applications : Evernote offre une multitude de fonctionnalités : 

* Capturer des pages web comprenant du texte, des liens et des images.
* Stocker et archiver ses informations sous forme de prise de notes et sur un portail personnel.
* Organiser et structurer ses notes en les rassemblant par carnets et mots-clés.
* Les conserver sans limite de temps.
Prise en main : Guide de prise en main réalisé par Sylvie Roth et Frédéric Soussin, pour CRéATIF.
Avantages : Simple à utiliser, ce logiciel permet de centraliser toutes ses données via une interface bien réalisée et de les synchroniser sur ses différents appareils. Il existe pour une utilisation nomade: iPhone, iPad, BlackBerry?, Android etc.) et propose des extensions à installer dans la barre d'outils des navigateurs pour capturer directement les contenus lors de la navigation. Il offre la possibilité d'effectuer une recherche dans ses notes par mots clés, par titres ou encore par lieux. Evernote permet également de partager ses dossiers avec d'autres utilisateurs. 
Inconvénients : Il existe une version du logiciel disponible en ligne sur le Web mais également une version client du logiciel qui doit être installé sur chaque ordinateur et téléphone utilisé (Mac, Win, Android). Il ne gère pas encore les vidéos (sauf le flux d'une webcam) et est doté d'un éditeur de texte qui reste un peu limité. Enfin, la version gratuite offre seulement la possibilité de lire les bloc-notes d'un autre utilisateur et non de les éditer, l'utilisation collaborative d'Evernote est donc limitée.
Licence : Freemium
Utilisation : Il y a plus facile mais aussi plus compliqué
Installation : Facile

Google Documents

Auteur de la fiche : Emilie Hullo, Outils Réseaux
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : Google Docs est une suite intégrée de bureautique en ligne, gratuite. Il permet notamment de créer et éditer son travail, de rédiger à plusieurs et en même temps un document (tout en voyant toutes les modifications en temps réel) et de le stocker. En somme, de travailler en ligne de manières efficace et collaborative !
bf_imagegoogledocuments.gif
Site officiel : https://docs.google.com
Famille d'outils : Bureautique en ligne
Présentation :
Pré-requis :
  • Avoir un compte Google
  • Savoir utiliser une suite bureautique (traitement de texte, tableur, présentation)
Quelques applications : - comptabilité d'un petit projet
- écriture d'un rapport à plusieurs
Prise en main :
Avantages : - le fait que tous les fichiers soient en ligne permet un partage facile avec les autres. Très bon outil collaboratif.
- Permet de consulter tous ses documents de n'importe quel poste.
- Permet d'être sûr que le document consulté est le dernier mis à jour.
- Dispose de fonctionnalités avancées intéressantes : gestion et diffusion d'un questionnaire en ligne, exportation d'un document en PDF etc.)
Inconvénients : - La fonctionnalité tchat ne concerne que le texte. 
Licence : Logiciel propriétaire, Gratuit
Utilisation : Facile
Installation : Ne s'installe pas

Joomla

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : Joomla est un CMS (système de gestion de contenu) modulaire, Open Source.
bf_imageficheoutiljoomla.jpg
Site officiel : http://www.joomla.fr
Famille d'outils : Gestionnaire de contenus (CMS)
Présentation :
Pré-requis : - Maîtriser l'utilisation d'un ordinateur et d'Internet
- Connaître les bases du langage PHP
Quelques applications :  - mondy.fr (MFR Mondy)
 - medias-cite.org
Prise en main :
Pour aller plus loin : Tester Joomla
Espace de testEspace d'administration
(login : admin ; mot de passe : mot2passe )


Documentation
 - Fiche Framasoft
 - Cours "Installer Joomla"?
Avantages : - Sa modularité : on peut ajouter de nombreuses fonctionnalités.
Inconvénients : - Sa complexité : on peut en faire une usine à gaz !
Licence : Licence libre, Gratuit
Utilisation : Facile
Installation : Facile

Les œuvres libres

Auteur de la fiche : Daniel Mathieu et SupAgro Florac
En introduction : Dans de nombreux pays (dont la France et les Etats-Unis) à partir du moment où une oeuvre de l'esprit est créée, le droit d'auteur s'applique automatiquement, protégeant l'oeuvre et son auteur. 
Ainsi toute personne souhaitant diffuser, publier, modifier l'oeuvre doit en demander l'autorisation à son auteur, qui lui accordera, ou non, de manière gratuite ou onéreuse.
Les licences libres sont des textes juridiques "prêts à l'emploi", permettant au créateur de donner plus de droits à d'autres personnes sur son oeuvre, sans forcément avoir de connaissances juridiques particulières.
Présentation du concept abordé : Loin d'ignorer les droits de l'auteur, les "licences libres" les reconnaissent et les protègent !

Alors que l'usage habituel du droit de la propriété littéraire et artistique conduit à restreindre l'accès du public aux œuvres, les "licences libres" ont pour but de le favoriser. En effet, tous les créateurs d'oeuvre ne sont pas hostiles à la diffusion de leurs oeuvres. Au contraire même, un certain nombre souhaite que leurs oeuvres puissent être diffusées largement (musique, photographie,...) et même modifiées, améliorées ou personnalisées (cours, article, logiciel,...). Or par défaut (en droit français et dans de nombreux droits), les oeuvres de l'esprit sont protégées de la manière la plus stricte afin de proposer la plus grande protection possible aux auteurs.
Les licences libres permettent donc aux auteurs qui le souhaitent, et sans connaissances juridiques particulières, de "libérer" leurs oeuvres afin de faciliter leur diffusion, tout en les protégeant, car ces licences restent opposables dans le droit national de l'auteur.

Comment "libérer" une œuvre ?

En associant à l'œuvre un contrat d'utilisation (licence) pour, selon la licence choisie :
 - autoriser tous les utilisateurs à reproduire et diffuser l'œuvre librement, sans autorisation
 - permettre de modifier l'œuvre initiale
 - autoriser ou non un usage commercial de l'œuvre
 - obliger toute personne modifiant son oeuvre à diffuser la nouvelle oeuvre selon la même licence
Résumé, traits caractéristiques :

Les oeuvre libres, pour quoi faire ?

 - faciliter la diffusion des connaissances
 - créer des biens communs
 - autoriser la collaboration pour faire évoluer une œuvre, un logiciel

Du logiciel libre

 - Issu de l'expérience de Linux (30 millions de lignes de programmes collaboratives)
 - étendue à de nombreux logiciels sur le net : système LAMP (Linux, Apache, MySql, Php), Open Office...
 - Plusieurs licence possibles : BSD, GNU/GPL, CeCILL (Cea, Cnrs, Inria)
 - Les sources du logiciel doivent être libre d'accès : serveur spécifique (CVS)
 - La GPL Impose de transférer aux logiciels dérivés les mêmes droits que ceux du logiciel initial ; la GPLL ne l'impose pas. 

D'autres licences libres

 - Licence art libre : licence applicant le domaine du Copyleft dans l'art. Cette licence autorise la diffusion, la modification sous réserve que l'oeuvre modifiée soit sous la même licence
 - Licence information publique librement réutilisable : en France, permet la diffusion, la réutilisation de données publiques, de manière commerciale ou non.  Toutes les données publiques ne sont pas encore sous cette licence
Zoom sur :

Les licences Creative Commons

Système de licences libres, multilingue offrant un panel de solutions adaptées à toutes les œuvres. Elles ont été adaptées en droit français par le CERSA (dépendant du CNRS)
Les choix possibles :
  - Autorisez-vous les utilisations commerciales de votre création ?
  - Autorisez-vous les modifications de votre création ?
  - Si oui, à la condition que les créations dérivées soient partagées selon les mêmes conditions que la création initiale
Il suffit d'apposer le logo correspondant à la licence choisie pour que l'oeuvre soit protégée.
Pour choisir la licence et recupéré le logo correspondant : http://creativecommons.org/
Pour aller plus loin :

Où trouver des oeuvres libres ?

Utiliser des oeuvres libres (en respectant leur conditions de licence) c'est à la fois respecter le travail des créateurs et participer à la démarche. En pratique :
 - Images, vidéo, sons : http://search.creativecommons.org/ ou http://commons.wikimedia.org/
 - Logiciels : http://www.framasoft.net/
 - Google Image, Flickr, Youtube : en cliquant l'option dans la Recherche avancée.



Webographie

 

Bibliographie

 

Propriété intellectuelle

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : La propriété intellectuelle est l'ensemble des droits exclusifs accordés sur les créations intellectuelles. Elle est composée de deux branches :
  • la propriété industrielle qui regroupe les créations utilitaires (brevets d'invention) et les signes distinctifs (marque commerciale, appellation d'origine)
  • la propriété littéraire et artistique qui s'applique aux œuvres de l'esprit et comprend le droit d'auteur (ou copyright aux États-Unis) et les droits voisins (droits des interprètes)
Présentation du concept abordé :

La propriété industrielle

Trois modes de protection :
  • brevets
  • marques
  • dessins et modèles
Pour être protégés, les brevets d'invention, les marques et les modèles doivent :
  • ne pas avoir été précédemment divulgués
  • faire l'objet d'une procédure de dépôt auprès de l'INPI
  • la protection dure pendant 20 ans, sous réserve de payer les droits de maintien
Il est possible d'utiliser les technologies sous brevet ou les marques protégées sous réserve de payer une licence aux ayants-droits

La propriété littéraire et artistique

  • droit d'auteur : protection des œuvres de l'esprit de toutes natures (texte, musique, théâtre, œuvre graphique, plan...). Les titres des oeuvres sont aussi protégés, sous réserve d'originalité
  • droits voisins : relative aux interprètes et producteurs (musicien ou chanteur interprétant une œuvres qu'il n'a pas créé, producteur de disque,...)
  • bases de données : listes ou collections d'informations organisées. C'est la structure de la base qui est protégée.
En d'autres termes, une œuvres est protégée par la loi du seul fait de son existence en France (mais aussi aux États-Unis). Sans que l'auteur n'ait la moindre démarche à faire, le droit d'auteur s'applique à son œuvres.
Résumé, traits caractéristiques :

La nature de l'œuvre

  • L'œuvre est réputée créée, indépendamment de toute divulgation publique, du seul fait de la réalisation, même inachevée, de la conception de l'auteur. (Extrait du Code de La propriété Intellectuelle français)

Des limites :
  • l'auteur doit pouvoir prouver l'authenticité de sa création pour assurer sa protection (# usurpation). C'est pourquoi, le dépôt de l'œuvre auprès d'une instance reconnue (SACEM, etc...) permet de renforcer la protection de l'œuvre (au delà de la protection légale de base) en permettant d'établir l'authenticité de sa création.
  • une œuvre doit être empreinte de la personnalité de l'auteur qui l'a réalisée. Ainsi le droit d'auteur ne s'applique pas au recensement de données objectives : descriptions naturalistes, données, bibliographie,...
  • une œuvre doit faire preuve d'originalité (# plagiat)
  • les idées, les principes, les concepts ne sont pas protégés par le droit d'auteur (par exemple E=mc²)

Des exemples : livres, œuvres théâtrales, conférences, compositions musicales, œuvres cinématographiques, peintures, dessins, photographies, illustrations, cartes géographiques, plans, croquis, logiciels (sous certaines conditions), etc...
Zoom sur :

Les droits de l'auteur

Le droit d’auteur est l’ensemble des prérogatives exclusives dont dispose un créateur sur son œuvre de l'esprit originale.

Pour approfondir ce sujet, un diaporama très détaillé qui décrit différentes facettes du droit d'auteur  :

Michèle Battisti : Droit d'auteur et enseignement supérieur
Pour aller plus loin :

Les œuvres collectives

L'article L 113.2 du code français de la PI reconnaît trois types d'œuvres collectives :
  • Est dite de collaboration l'œuvre à la création de laquelle ont concouru plusieurs personnes physiques. Chaque contribution pouvant être identifiée. Exemple : ouvrage de compilation
  • Est dite composite l'œuvre nouvelle à laquelle est incorporée une œuvre préexistante sans la collaboration de l'auteur de cette dernière. Exemple : traduction d'un ouvrage
  • Est dite collective l'œuvre créée sur l'initiative d'une personne physique ou morale qui l'édite, la publie et la divulgue sous sa direction et son nom et dans laquelle la contribution personnelle des divers auteurs participant à son élaboration se fond dans l'ensemble en vue duquel elle est conçue, sans qu'il soit possible d'attribuer à chacun d'eux un droit distinct sur l'ensemble réalisé. Exemple : ouvrage édité par une association.

Titulaires du droit d'auteur (Articles L 113.3, 4 et 5 du code français de la PI)
  • L'œuvre de collaboration est la propriété commune des coauteurs
  • L'œuvre composite est la propriété de l'auteur qui l'a réalisée, sous réserve des droits de l'auteur de l'œuvre préexistante
  • L'œuvre collective est, sauf preuve contraire, la propriété de la personne physique ou morale sous le nom de laquelle elle est divulguée

Aller plus loin encore

Accès au cours entier "Propriété intellectuelle"

Ressources externes

SPIP

Auteur de la fiche : Mathilde Guiné, Outils Réseaux
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : "SPIP fait partie de ces sites sous CMS. Il s’agit ni plus ni moins que l’une des plus grandes réussites logicielles issues de la sphère francophone libre (avec par exemple la distribution Linux Mandriva mais là on sort de l’associatif pour entrer dans le monde de l’entreprise). C’est également une réussite coopérative car le projet est soutenu par une ample et active communauté qui lui assure réactivité, qualité et pérennité." (issue de la fiche Framasoft)
bf_imagespipeedd.jpg
Site officiel : http://www.spip.net/
Famille d'outils : Gestionnaire de contenus (CMS)
Présentation :
Pré-requis : Disposer d’un accès réseau, d'un logiciel serveur Web et d'un système de base de données (type MySQL?).
Quelques applications :  - http://www.spip.net/fr_article884.html : liste de sites en SPIP
 - http://www.monde-diplomatique.fr : à l'origine de SPIP, utilisation de mots-clés
 - http://recherche-en-danger.apinc.org/ : exemple de pétition (chercheurs)
Prise en main :
Pour aller plus loin :  - Fiche framasoft
 - Cours "Utiliser SPIP"?
 - Cours "Installer SPIP"?
 - Cours "Modifier l'apparence d'un site SPIP" (squelettes et style css)?
Avantages : Beaucoup de possibilités de personnalisation, de fonctionnalités, grosse communauté de développeurs, multilinguisme.
Inconvénients : Un peu difficile à configurer (le langage des boucles spécifiques aux squelettes SPIP est un peu difficiles à prendre en main), il y a beaucoup d'étapes avant la mise en ligne d'un article ce qui peut limiter la coopération.
Licence : Licence libre
Utilisation : Il y a plus facile mais aussi plus compliqué
Installation : Facile

Twitter

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : Twitter signifie "Gazouiller" d'où le petit oiseau bleu en logo. Créé en 2006; Twitter est une plateforme de microblogging : l'équivalent de SMS mais sur Internet. Il est possible d’envoyer et de recevoir des tweets, d’une longueur maximale de 140 caractères.
bf_imagetwitter.png
Site officiel : http://twitter.com/
Famille d'outils : Blogs
Présentation :
Pré-requis : Avoir un compte Twitter
Quelques applications :
  • Communiquer sur les activités de son réseau
  • Faire sa veille avec Twitter
Prise en main :
Avantages :
  • Un effet de propagation très rapide et exponentiel. Avec le système "follower/following" : création d'un réseau social mais plus souple que Facebook.
Inconvénients :
  • 140 caractères c'est peu : on ne va pas en profondeur.
  • graphie et codes spécifiques à Twitter qui peuvent rebuter le débutant : Twitter est moins grand public que Facebook
Licence : Logiciel propriétaire, Gratuit
Utilisation : Facile
Installation : Ne s'installe pas

Wordpress

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : WordPress est un système de gestion de contenu (CMS) opensource qui permet de créer et gérer un site web ou un blog.
bf_imagewordpress-logo-simple.png
Site officiel : http://www.wordpress-fr.net
Famille d'outils : Blogs
Présentation :
Pré-requis : Bonne connaissance de l’environnement Windows ou Mac.
Quelques applications : Tester Wordpress
Espace de testEspace d'administration
(login : admin ; mot de passe : mot2passe )
Prise en main :
Avantages :  - dispose d'une énorme communauté, à travers le monde entier, très active
 - beaucoup d'extensions et thèmes disponibles
 - CMS très flexible et maniable
- respecte les standards du web
Inconvénients :  - beaucoup de fichiers
 - peut trop solliciter le serveur sur lequel il est installé
 - interface d'administration complexe
Licence : Licence libre
Utilisation : Facile
Installation : Facile

YesWiki

Auteur de la fiche : Outils Réseaux
Licence de la fiche : CC-BY-SA
En introduction : YesWiki est un moteur de wiki libre, modulaire, sous licence GPL qui permet de créer et de gérer un site Internet ou intranet.

YesWiki est particulièrement destiné aux groupes souhaitant se doter d'un outil pour coopérer via Internet.
bf_imageyeswiki.jpg
Site officiel : http://yeswiki.net
Famille d'outils : Wikis
Présentation : Tout comme son papa Wikini , sur lequel il s'appuie, YesWiki permet, avec n'importe quel navigateur web :

  • de créer, supprimer, modifier, commenter des pages du site, quel que soit le nombre d'éditeurs et de pages.
  • de gérer les droits d'accès aux différentes pages (lire, écrire, commenter), par utilisateur ou par groupe d'utilisateur.
  • d'élaborer la mise en page des contenus de manière intuitive et très visuelle, sans aucune connaissance informatique.
  • de publier instantanément toute création ou modification de page.
  • d'analyser, de gérer l'ensemble du site à partir de fonctions simples : plan du site, listes des utilisateurs, listes des dernières pages modifiées, etc.

YesWiki c'est aussi :

  • des modèles de présentation, adaptable à chaque site.
  • la généralisation du principe Wiki à l'ensemble du site : modification du titre, bandeau, menus, pied de page etc. par un simple double-clic.
  • un antispam souple.
  • la possibilité d'adjoindre à une page tout fichier bureautique ou multimédia avec affichage ou lecture du contenu pour les images, sons, vidéo, carte mentales.
  • un gestionnaire d'extensions permettant d'ajouter des nouvelles fonctionnalités telle que gestionnaire de base de données, mots-clef, microblog, veille partagée etc.

YesWiki s'installe sur un serveur Web supportant PHP 5 et plus et une base de données MySQL. Une fois installé, le site est directement opérationnel et tout est géré en ligne avec n'importe quel navigateur web.
Pré-requis :
  • avoir un hébergement internet PHP / MYSQL
Quelques applications :
  • ça sert à se poser des questions existentielles !
  • ça sert à faire facilement un site internet potentiellement collaboratif
  • ça sert à avoir la main sur son site
  • ça sert à questionner la question du pouvoir
  • ça sert à faire des intranets
  • ça sert à écrire des bouquins à plusieurs
  • ça sert à monter des projets à plusieurs
  • et ça sert à montrer que les projets à plusieurs sont réalisables et efficaces
  • ça sert à démystifier internet
  • ça sert à faire des bases de données encore mieux que Google formulaire
  • ça sert à repérer les personnes qui souhaitent vraiment coopérer, (les autres disent que n'importe qui va changer leur nom)
  • ça sert à repérer les informaticiens qui voient dans la coopération des failles de sécurité
  • ça sert à enlever le mot de passe pour pouvoir agir
  • ça sert à montrer que wiki peut aussi rimer avec joli
  • ça sert à monter en puissance dans ses compétences pour toute l'équipe
Prise en main : http://yeswiki.net/wakka.php?wiki=CoursUtilisationYesWiki : cours sur l'utilisation de yeswiki

http://yeswiki.net/wakka.php?wiki=AidE/download&file=aide.pdf : mémento à télécharger (format PDF)
Pour aller plus loin : Documentation "mains dans le cambouis" pour installer, configurer, personnaliser
  • Cours "Installer Wikini"?
  • Cours "Installer, configurer des extensions à Wikini"?
  • Cours "Modifier l'habillage d'un Wikini avec les templates"?
  • Explorez le site officiel pour trouver des informations techniques, des modules complémentaires
Avantages :
  • très facile pour passer à l'acte d'écrire
  • modulable (extensions bases de données, qrcodes, etc...)
  • les nouvelles fonctionnalités offertes par les extensions offrent de multiples possibilités coopératives.
  • menus facilement éditables
Inconvénients :
  • il faut connaitre une syntaxe wiki spécifique
  • les extensions "tools" ajoutent aussi de la complexité : il faut veiller à ne les ajouter que lorsque le groupe est suffisamment mature.
  • petite communauté de développeur
Licence : Licence libre, Gratuit
Utilisation : Facile
Installation : Facile
Filtrer :  Communiquer et échanger  concept  Créer un réseau (et fonctionner...)  Enseigner/former  méthode  Organiser et planifier  Organiser un évènement à plusieurs  outil  Partager et construire collectivement des ressources  Partager et diffuser sa veille  Produire et gérer du contenu  Programmer et développer  Russie  Soviet  Télétravailler  Travailler ensemble et à distance  Veiller  Visualiser des données